Politique et Syndicalisme

Libre-échange : États-Unis, un accord attendu pour fin 2015

Angela Merkel et Stéphane Le Foll réaffirment leur souhait d’une conclusion d’ici la fin de 2015 des négociations de libre-échange entre l’UE et les États-Unis.

Réunis fin 2014, les chefs d’État et de gouvernement des Vingt-huit avaient estimé que « l’UE et les États-Unis devraient faire tous les efforts nécessaires pour conclure, d’ici la fin de 2015, les négociations sur un partenariat transatlantique de commerce et d’investissement qui soit ambitieux, global et mutuellement bénéfique. » Face au risque que la mise en place, par cet accord, d’un mécanisme de protection des investissements (ISDS), demandée par les Américains, ne permette aux multinationales de contester des politiques nationales devant des tribunaux d’arbitrage, la chancelière allemande Angela Merkel s’est dit « persuadée que cet obstacle, comme d’autres, pourra être levé ».

« Nous avons d’emblée refusé que notre modèle alimentaire fasse partie des négociations : le marché européen restera fermé aux poulets chlorés ou au bœuf aux hormones. Nous ne céderons pas sur le haut niveau de protection environnemental, social et sanitaire, également en matière de bien-être animal, car ces éléments sont au cœur du modèle français et européen », affirment, pour le gouvernement français, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, et Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, dans une prise de position sur le partenariat transatlantique, le 4 mars. « Cette logique vaut aussi pour la protection de nos indications géographiques », ajoutent-ils notamment.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer