Actualités agricoles Paysan Breton en Bretagne, Côtes d'Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan
Sommaire | " LES DÉPARTEMENTALES " | 35 | Article n°12869 |
Recherchez  dans  Recherchez
Recherche avancéeRecherche avancée
Archives (prochaine parution le 31 octobre 2014) Recevoir les articles par mailAlerte email
 
 
Ille et Vilaine (35)
Les travaux de la LGV vont commencer
 

Créée en 2004 pour défendre l'intérêt des agriculteurs impactés par les grands ouvrages, notamment la LGV (Ligne à grande vitesse) Bretagne-Pays de la Loire, et fédérer les différents acteurs, l'Association agricole des expropriés d'Ille-et-Vilaine (ADE 35) tenait son assemblée générale le 27 mars à Torcé. « Le but est que les agriculteurs retrouvent des exploitations qui puissent fonctionner », rappelle Alain Bignon, le président de l’ADE 35.


Quid des DPU ?


Alors que la société Eiffage Rail Express va débuter les travaux préparatoires cet été, des questions restent en suspens du côté des professionnels agricoles. « Quelles vont être les parcelles concernées ? Les agriculteurs impactés doivent le savoir rapidement, car les déclarations Pac sont à remplir pour le 15 mai. Par ailleurs, une indemnité devra également être réservée aux agriculteurs ayant souscrit des contrats à terme et qui ne pourront pas les honorer », souligne Nathalie Marchand, agricultrice touchée par la LGV.


En Ille-et-Vilaine, 159 ha de mesures compensatoires


L'emprise foncière va être de 2 500 ha au total. « Nous allons essayer de la réduire autant que possible », précisent les responsables d'Eiffage Rail Express. Par ailleurs, la compensation environnementale, exigée par le Grenelle de l'environnement, a aussi été réduite à 650 ha. En Ille-et-Vilaine, 159 ha lui seront attribués, dont 17 ha de boisements, 88 ha de zones humides et 54 ha pour la biodiversité (haies, talus...). « Ces zones pour les mesures compensatoires génèrent une baisse des possibilités de production agricole et d'épandages. Nous souhaitons qu'elles soient réservées au maximum à l'agriculture, même non conventionnelle », déclare Alain Bignon. La LGV qui permettra aux trains une vitesse de 320 km/h devrait entrer en fonctionnement en avril 2017.
En 2011, outre le suivi du groupe des « plus impactés » par la LGV, l'ADE 35 a accompagné deux agriculteurs concernés par les projets de mise en 2 X 2 voies d'axes routiers, le Conseil général étant le maître d'ouvrage.
Agnès Cussonneau



Contact ADE 35 : 02 23 48 25 53






Légende photo : Alain Bignon, président de l'ADE 35, et Aurélie Lajoye, son animatrice, ont détaillé l'activité de l'association sur 2011 et les projets pour 2012.

 



Retour Sommaire
Date de l'article : semaine du N° du 30 Mars au 5 Avril 2012
Imprimer l'article Imprimer l'article



Ronan se joue du couteau Opinel





Dossiers Paysan Breton
Chiffres clés de l'agriculture bretonne
Contact
Abonnez-vous à
Paysan Breton
Recherchez une
petite annonce
Déposez une
petite annonce
Déposez une
annonce légale


(+ de 15472 depuis 1997)